Imprimer

 

les supérieurs devant la petite chapelle de Fourvière

Dans le cadre des célébrations du bicentenaire de la naissance de Mgr de Marion Brésillac, les supérieurs des entités Europe et Amérique se sont retrouvés dans la région de Lyon pour un pèlerinage aux sources de la SMA mais aussi pour partager les engagements et les défis de chacune des Provinces au service de la mission.

Ce sont les Cartières, maison d’animation SMA qui ont offert un cadre champêtre aux représentants des Provinces pour mener une réflexion et un échange sur des thèmes choisis mais aussi pour visiter, prier, célébrer et fêter cet événements des deux cents ans de la naissance du fondateur des Missions Africaines.

Le pèlerinage a conduit les invités à Fourvière dans la chapelle où est née la Société, au 150 cours Gambetta, maison mère des Missions Africaines où reposent les restes des deux fondateur Mgr de Marion Brésillac et le Père Planque et où l’on peut visiter un superbe musée africain. Il les a conduit aussi au village du Saint Curé d’Ars.

A la sacristie de la Basilique

avant la messe à la petite chapelle de Fourvière


François du PenhoatLe Père François du Penoat originaire de France, membre du conseil provincial de Lyon nous replace cet événement au cœur des célébrations :

François du Penhoat« À la Province de Lyon nous sommes un peu les gardiens de la maison mère sma. Pour la célébration des deux cents de la naissance de notre Fondateur nous avons pris l’initiative d’organiser plusieurs manifestations : en août, il y a eu la rencontre des jeunes sma à Nantes, suivie en septembre de celle des familiers de la sma (les laïcs qui ont un lien avec nous), en octobre, nous avons invité les supérieurs des entités d’Europe et d’Amérique pour un pèlerinage aux sources et une rencontre amicale dans l’échange d’expériences et de perspectives. Cette année du bicentenaire se clôturera par une messe à Montferrier dans la maisons de retraite de nos anciens. Tous ont beaucoup apprécié cette invitation au pèlerinage mais aussi à la rencontre. Le Conseil Général nous a proposé trois thèmes de discussion : l’animation missionnaire et vocationnelle et les membres d’appuis, c’est-à-dire les membres des jeunes entités accueillis et investis dans nos maisons. Ce n’est pas un lieu de décisions mais un lieu d’échange informel (un “think tank”, mot à la mode). Ces jours partagés ont été intéressants, certains l’ont trouvé un peu trop dense, d’autres regrettent qu’il n’y ait pas eu de prise de décision, mais cela avait été décidé ainsi au début. Cela nous a permis de voir l’effort de chacune des Provinces et de voir comment la globalisation touche tout le monde mais d’une manière différente selon l’histoire de chaque pays, de chaque Église et de la SMA dans chaque région. On voit aussi la différence selon l’âge moyen de chaque Province, chacun est à un niveau d’appréciation différent mais en général il y a un désir profond de continuer et une ouverture à autre chose. »


Père Rozario Le Père Rozario originaire de l’Inde, membre du conseil général nous donne son point de vue sur ce pèlerinage/rencontre:

Père Rozario Conseiller Général« L’équipe de Rome à bien accueilli ce projet de la Province de Lyon. On a trouvé que c’était une très belle initiative, d’abord parce que c’est une très belle manière de fêter ce bicentenaire dans les lieux où la SMA est née ; mais aussi parce que cette rencontre est très utile en ces temps où les membres des anciennes entités ne se renouvellent plus. Nous sommes dans une période de redémarrage et il est bon de réfléchir à la mission en ces temps et en ces lieux. Ce pèlerinage a été très bien reçu d’autant que pour certains, c’était la première fois qu’ils venaient auprès de la tombe des fondateurs, et la messe à Fourvière dans la chapelle où est née la congrégation a été très riche. Ce temps de réflexion a été important malgré beaucoup d’autres lieux où se prennent les décisions. Ces jours ont permis un échange sur la mission en dehors de l’Afrique. En effets les vielles entités, ne pouvant plus envoyer grand monde en Afrique, ont peur d’être réduites à uniquement à une fonction de recherche de fond. Il est nécessaire que, dans chaque entité jeunes et anciennes, se développe assez de projets missionnaires dans nos territoires. Ce souci est porté par chaque entité et ici on a pu soulever tous ces points et réfléchir sur ce qu’on peut faire comme mission dans les lieux où nous sommes présents. Ce furent des journées très riches. »

Allocution de clôture de la rencontre

D'autres témoignages :

Le Père Justin Ketté originaire de Centrafrique, étudiant à Strasbourg et conseiller du district de Strasbourg : "Cette rencontre, je l’ai vécue comme un temps d’échange et de partage." lire la suite...

Le Père Krzystof Pachut, originaire de Pologne et conseiller du district en formation de Pologne : "Dans cette rencontre, j’ai pris conscience des difficultés auxquelles nous sommes confrontés aujourd’hui." lire la suite...

le Père Léopoldo Molena, originaire d’Italie et Supérieur de la Province d’Italie : "J’ai réalisé qu’il y a beaucoup de travail qui se fait dans chacune des entités." lire la suite...

Voir la liste des Participants

Diaporama des journées rencontre et pèlerinage des supérieurs