Imprimer

 TANGA
Nous voici encore une fois avec un nouvel épisode de notre magazine d'information SMA. 
Dans ce nouveau numéro nous irons au Liberia, à la rencontre du Père Garry et des aveugles du comté de Bomi; Puis nous nous rendrons en Tanzanie, à la découverte du projet Tanga; Et nous terminerons en RDC, avec la maison de formation de Kimwenza qui cette année célèbre le jubilé d'argent de sa fondation.

 

Liberia

Pour débuter cette édition nous allons nous rendre au Liberia, spécialement dans le comté de Bomi, où le P. Garry Jenkins mène depuis plusieurs années une activité pastorale spéciale avec les aveugles. Un groupe de personnes qu'il a recueilli et organise au lendemain de la guerre civile de 2002 qu’a vécu le pays.

Ce groupe de personnes du comté de Bomi au Liberia sont des aveugles.

Leur histoire commence en 2002, au lendemain de la guerre civile qui a ravagé le Liberia.

Face à l'incapacité de fuir la crise, ces aveugles ont été secourus par le Rév. Garry Jenkins, missionnaire au Libéria depuis plus de 40 ans.

Rév. P. Garry Henkins, Missionaire SMA au Libéria :

Le 13 Mai 2002, tous les habitants de la ville, pris de peur suite à l’avancée des rebelles se sont enfuis. Je suis resté ici avec le catéchiste Zina et Matthew l'infirmier. Nous avons parcouru la ville. Elle était vide à l'exception de quelques personnes avec des fusils et peu à peu quand les gens nous entendaient parler, ils sortirent de chez eux. J'ai été étonné de constater qu'il restait 40 ou 50 personnes aveugles, des personnes handicapées, encore en ville, qui ne pouvaient pas s'enfuir. Alors, j'ai dit à Zina que nous devions rester ici pour essayer d'aider ces gens. Depuis lors, nous avons proportionnellement plus de personnes aveugles ici que dans n'importe quelle autre ville. Et notre ministère en ce sens est d'aider ces gens autant que nous le pouvons.

Un ministère et un soutien très appréciés par la communauté aveugle de Bomi.

Mr. Morris SIAKA, Membre de la communauté des Aveugles de Bomi – Liberia :

J’ai fui la guerre, vous voyez certains d'entre nous ici, nous sommes de différents pays, et nous sommes ici. La seule famille que nous avons est l'église catholique qui prend soin de nous et de notre famille ici. Chaque mois, elle nous donne un sac de riz et des sacs avec des cadeaux à l'intérieur. Nous voulons remercier les missionnaires, l'Église catholique, pour ce qu’elle fait pour nous. Et remercier en second lieu Hamadiyya, avec le repas de Marie, chaque mois, ils nous donnent quelques bols de riz, et personne d'autre ne le fait. Ils sont notre famille dans le comté de Bomi, pour tous les aveugles. Nous leur disons merci, nous disons à Dieu merci. Merci au Père Garry et à toutes les personnes derrière lui.

Malgré tous les efforts et appréciations, il reste encore beaucoup à faire et la communauté des aveugles de Bomi fait appel aux soutiens de personnes de bonne volonté :

Mr. David TOMMY - Président de la communauté des Aveugles de Bomi (Liberia) :

Certains d’entre nous ont des maisons qui fuient. Nous pensons même à cette saison des pluies à venir quel sera le sort de ces maisons, nous n'avons pas de matelas, nous demandons donc aux missionnaires et à quiconque derrière eux de nous aider. S'ils le font, nous n’avons rien à leur offrir, excepté notre appréciation, et nos prières afin que Dieu les bénisse et bénisse toutes leurs générations à venir.

Un appel à l'aide qui rendra la vie, un tant soit peu, plus supportable pour eux.

 
Tanzanie

La maison Tanga du projet SMA, Tanga, dans le District de la Tanzanie, marque cette année le premier anniversaire de son ouverture officielle. Ouvert le 14 Mars 2020, Tanga, est une maison qui se veut une famille, un havre de paix et d'accueil pour les jeunes et enfants vulnérables, en particulier les Albinos, qui en Tanzanie sont en proie à des abus et des violences, menant souvent à la mutilation et l'assassinat de ces derniers.

Rév. P. John KILCOYNE - Supérieur SMA du District de la Tanzanie :

Aujourd'hui, nous aimerions vous présenter l'un de nos projets ici en Tanzanie, dans ce district, très important pour nous, un projet dénommé tanga qui signifie naviguer en Kiswahili ; et il est spécialement conçu pour aider les jeunes vulnérables et en particulier ceux qui souffrent d'albinisme.

Notre projet Tanga a été inauguré le 14 mars de l'année dernière. C'est un projet qui, tout en étant un projet SMA, est réalisé en pleine collaboration avec les autorités locales ici en Tanzanie.

Rév. P. Janusz MACHOTA - Collaborateur de la Maison et du Projet Tanga :

Je crois que Dieu aime tout le monde de la même manière mais Il a cette affection particulière pour les plus abandonnés, les exclus et les marginalisés. Je crois que c'est exactement ça aussi le charisme de la SMA ; c'est pourquoi je l'ai rejoint il y a plus de 30 ans, quand j'ai entendu parler il y a quelques années de l'exclusion et des terribles violences faites aux albinos en Tanzanie ; et la façon dont ils doivent lutter contre le danger du cancer de la peau, d'autres problèmes de santé et une exclusion sociale. J'ai entendu la même voix: «fait quelque chose»; et avec la SMA Tanzanie, en étroite collaboration avec d'autres groupes, nous avons décidé de démarrer Tanga qui est une maison et un projet dont nous aimerions qu’il change la vie et donne un meilleur espoir, aux albinos, et d'autres de nos jeunes et enfants ; et aussi qu’il aide à changer la mentalité et aide à la transformation de la société tanzanienne pour qu’elle se rende compte que tous les albinos ont le droit à la protection et à une bonne place dans la société.

Mlle Kabula MASANJA - Bénéficiaire et Membre de la Maison Tanga (une fille albinos qui a perdu son bras droit lors d'une attaque, elle est depuis 5 ans aux soins de la SMA) :

Malgré le fait que j'ai tout perdu avant de vivre dans le centre, séparé de la communauté, je remercie Dieu pour sa main, pour sa miséricorde et son amour. Il nous a donné des gens pour m’aider à prendre le contrôle de ma vie en particulier des gens qui prennent soin de nous, qui nous assure l'éducation et qui nous couvre d’amour. Je voudrais remercier Dieu et remercier tout le monde, y compris les Pères SMA pour leur soutien.


Rév. Sr. Barbara LYDKOWSKA, CSL - Collaboratrice de la Maison et du Projet Tanga :

Ceci est une maison ouverte, ce n'est pas une forteresse pour protéger les albinos. Beaucoup d'enfants du quartier peuvent venir jouer et étudier avec nos enfants albinos et nous espérons que cela aidera à les intégrer dans la société à l'avenir.

Rév. Sr. Amelia Jakubik, CSL - Collaboratrice de la Maison et du Projet Tanga :

Dieu nous donne des rêves et des miracles, une des choses les plus importantes de ma vie est ce projet et je remercie la SMA pour ce grand honneur et le privilège d'être une sœur et une mère pour ces enfants, de faire partie de la famille Tanga.

 
République Démocratique du Congo

Vingt-cinq ans, un quart de siècle, voilà ce que célèbre la maison de Formation SMA de Kimwenza, en RDC. A cette occasion, un aperçu nous est donné de la réalité et des activités autour desquelles tourne la vie de la maison.

Situé dans le diocèse de Kisantu, province ecclésiastique de Kinshasa, la maison de formation SMA de Kimwenza est composé cette année de deux formateurs et de quatorze étudiants dont sept candidats en année de propédeutique et sept étudiants répartis dans les différentes années de philosophie. La vie dans la maison de formation est organisée autour de quatre grands axes que sont : la vie spirituelle ; la vie intellectuelle ; la vie communautaire, et la pastorale.

La maison de formation comptabilise depuis 2020, 25 ans d'existence, un jubilé d'argent qu'elle a décidé de célébrer cette année à travers divers événements.

Rév. P. Simon-Pierre KAKIAU – Supérieur de la Maison de Formation SMA de Kimwenza :

Il y a une particularité dans la vie du foyer SMA cette année. Nous célébrons le 25ème anniversaire du foyer de Kimwenza. Ce foyer que vous voyez a été fondée officiellement avec la première rentrée académique en 1995. Alors, normalement c'est l'année dernière qu’on devait célébrer cela ; mais les aléas de la vie avec la pandémie de coronavirus ne nous a pas permis de célébrer ses 25 ans d’anniversaire, du jubilé d'argent du foyer SMA ; c’est maintenant que nous nous le célébrons et c'est une grande joie pour nous de renouveler notre volonté de pouvoir participer à la formation de nos missionnaires mais aussi et surtout de repenser comment cette mission avec ces nouveaux missionnaires sera demain. Est-ce qu'ils auront les outils qui leur permettront de faire face, du point de vue de la méthode missionnaire, du point de vue de l'appréhension des réalités et du point de vue du message évangélique a proposé à nos peuples. Donc, c'est une grande joie pour nous de célébrer ce jubilé d'argent et s aussi l’occasion d'encourager tous les anciens qui sont passés dans cette maison, donc qui sont déjà prêtes, après 25 ans, un peu partout, de penser aussi au foyer de kimwenza. Si jamais ils trouvent le temps de faire un retour ça sera toujours encourageant surtout envers nos séminaristes, de voir ceux qui les ont précédés et la qualité du travail qu'ils font pour l’évangélisation des peuples d'Afrique. Voilà un peu la particularité de la vie au foyer SMA de Kimwenza cette année.

 
Actualités Générales

- Les 25 et 26 Mars dernier s'est tenue par visioconférence, une séance de travail des personnes de contact du programme "En Route vers 2026". Cette rencontre intervient à la suite des décisions du 12 Janvier passé de la commission SMA-NDA sur le Patrimoine Spirituel Commun, de collecter des témoignages en vue de donner vie à la phase expérientielle dudit programme.

- Résumé de la visite Canonique du Supérieur Général et du P. Christophe Pachut en République Démocratique du Congo :

Avec le P. Christophe nous avons visité le District du Congo : c’était la première visite canonique de ce mandat. Nous sommes arrivés à Kinshasa le vendredi 13 février et nous sommes répartis pour Rome deux semaines après, le jeudi 25 Février 2021.

Nous avons visité les quatre communautés SMA dans la ville de Kinshasa : à savoir le foyer de Kimwenza qui accueille la propédeutique et la philosophie ; la paroisse St Barthélemy à Masina ; la paroisse St Thimotée avec le Collège Mgr Brésillac à Ndjili Brasserie, et la Maison du District à Siforco, près de l’aéroport international de Kinshasa Ndjili. Nous avons pris deux jours pour aller visiter aussi les implantations sur le plateau des Batékés à environs 150 Km de Kinshasa: la paroisse St Thomas d’Aquin de Mampu ouverte par la SMA en janvier 2020, la ferme de Mampu avec ses 135 hectares à une quinzaine de Km de la Paroisse et le site de Kinsélé, 50 km plus loin, où le District a loué 1.200 hectares en vue de recommencer l’élevage des bovins.

Actuellement 12 membres (11 Congolais et 1 Togolais) et Daniel un stagiaire du Nigéria sont nommés dans le District, tandis qu’une quinzaine de membres originaires de la RDC sont à l’extérieur du Congo.

Trois points forts au terme de cette visite :

- La maison du District de Siforco. Elle donne de la solidité au District et renforce la responsabilité pour la mission de la SMA dans le pays.

- La confiance donnée par le nombre des séminaristes en formation et le bon esprit qu’on respire dans le Foyer de Kimwenza

- L’engagement soutenu de membres face aux défis de la Mission et des projets agricoles chez les Batékés.

Un grand merci au P. Jean Baptiste Musa Bino et à tous les confrères pour la joie et la fraternité de leur accueil.

- Le nouveau bulletin International SMA est prêt. Le thème qui guide ce bulletin est : « La mission en temps de crise ». Ce sont des pages riches en Articles se penchant sur la manière dont la mission s'est poursuivie et se poursuit au milieu de diverses crises.

Une copie vous parviendra très bientôt.

Nous saisissons l’opportunité pour souhaiter à tout un chacun une très bonne Fête de Pâques !