Imprimer

Fr. Antonio message to Calavi 2021

Comme d’accoutumée le 25 Juin marquant le jour anniversaire du décès de Mgr Melchior de Marion Brésillac, sont reçus dans la SMA de nouveaux membres. A ses nouveaux membres le Supérieur Général livre ce message d’accueil et de félicitations.

 

 

 Chers frères, vous venez de prononcer votre premier serment. Merci à vous, à vos familles, à vos formateurs de cette année et des années précédentes, à tous ceux et celles qui vous ont soutenus et continueront de le faire. Merci surtout au Seigneur lui-même qui continue d’appeler des ouvriers à sa moisson.

Vous entrez dans une grande et glorieuse famille et je voudrais vous assurer du soutien, de l’encouragement et de la prière de nous tous.
Au cours de votre serment, devant l’assemblée vous avez dit : « … connaissant le but de la Société des Missions Africaines, je fais le serment d’y demeurer un an afin de prendre part à sa vie et à son activité missionnaire. » Après quelques années, si c’est la volonté de Dieu, vous direz : « Je fais serment d’y demeurer pour la vie ».

Demeurer dans la Société des Missions Africaines ! Quel est le sens de cet adjectif « Africaines », qui s’applique au nom « Missions » ?

Je voudrais aujourd’hui partager avec vous une réflexion autour de cet adjectif « Africaines », une réflexion qui s’est nourrie le long de ces années, qui est en évolution et qui surement demande aussi votre participation. Cette réflexion se relie strictement au besoin d’adapter notre charisme au contexte complexe et changeant d’aujourd’hui. C’est une contribution aussi au cheminement « En route vers 2026 » entrepris avec les Sœurs NDA pour une plus grande conscience et mise à jour du patrimoine commun de nos deux Instituts.
Je vois trois aspects dans cet adjectif « Africaines » présent dans le nom de notre Société.

Le premier est une signification « historique » qui nous ramène au commencement de la SMA.
«  Le but principal de la SMA est l’évangélisation des pays de l’Afrique qui ont le plus besoin de missionnaires ». C’est la première phrase des Articles Fondamentaux rédigés par notre Vénérable Fondateur en 1858. Ici l’Afrique est passive. C’est un territoire qui reçoit : ses pays reçoivent un trésor précieux : l’Évangile, la Bonne Nouvelle. Cette Bonne nouvelle est apportée par des missionnaires d’ailleurs. Ils sont disposés à tout sacrifier pour apporter le salut aux peuples les plus abandonnés. Ce 25 juin, jour de la mort de notre vénérable Fondateur, c’est la date symbolique où commence une chaine ininterrompue de vies généreusement données à la mission, jusqu’à nos jours. En entrant aujourd’hui dans la SMA par votre serment, vous continuez cette générosité qui fait partie de notre ADN.
Ce premier sens de l’adjectif « Africaines », je le caractérise donc comme Société des vies données pour la mission en Afrique.

Un deuxième sens de l’Adjectif « Africaines » je l’appellerai « démographique ». Ici on considère les personnes qui répondent oui à la voix qui les appelle à la mission. De ce point de vue, l’expression « Missions Africaines » signifie que les membres de notre Société sont de plus en plus Africains. En cette année 2021, notre Société compte 767 membres dont 383 d’origine européenne et américaine, 313 d’origine africaine, et 71 d’origine asiatique. Si après on considère les nouveaux membres permanents de ces derniers six ans, nous avons eu 124 serments perpétuels : 106 des membres africains, 13 des membres d’Asie et 5 des membres d’Europe et d’Amérique. Du point de vue démographique on peut donc conclure que la SMA est africaine parce que la majorité de ses membres actifs sont africains et ils le seront encore plus dans l’avenir proche. Ici l’Afrique n’est pas du tout passive, mais bien active. Je voudrais vous exhorter, vous tous, aujourd’hui : libérez votre créativité, votre capacité d’innovation, les grandes énergies des pays africains et de leur jeunesse pour témoigner de la bonne nouvelle de Jésus. Nous sommes Société des Missions Africaines parce que elle veut libérer l’énergie de l’Afrique pour la Mission.

Un troisième aspect de l’adjectif « Africaines » je l’appellerai « Expérientiel ». Cet aspect concerne tous les membres de notre société, de n’importe quelle origine et où qu’ils se trouvent. Nous sommes Société des Missions Africaines parce que notre identité missionnaire est caractérisée par l’expérience d’annonce, de conversion et partage de la foi vécue en Afrique. Ce sont des dons que nous recueillons en Afrique et que nous pouvons offrir à tous dans les 17 pays du Continent ou bien dans la douzaine d’autres pays en Amérique, Asie et Europe où nous sommes présents. Je pense, par exemple, à la participation joyeuse dans la liturgie, au sens religieux de la vie que l’Afrique retrouve comme son sentiment naturel, à la joie de prier et remercier le Seigneur, au sens de l’accueil et la confiance dans la Providence, à la fraternité internationale que nous avons expérimentée.
Membres de la société de Missions Africaines, nous pouvons faire connaitre à tous, les dons typiques de l’Afrique qu’on peut partager dans la joie de l’ouverture et de la fraternité.

Chers frères, nouveaux membres de la Société des Missions Africaines : que l’Esprit Saint qui vous a guidé jusqu’à ce moment puisse vous donner la joie pleine et la fierté d’être dignes enfants de Melchior de Marion Brésillac. Vous êtes maintenant membres actifs de la Société des Missions Africaines : Société des vies données ; Société d’énergies d’Afrique libérées pour la Mission, Société de ceux qui témoignent dans le monde entier l’accueil et la fraternité expérimentés en Afrique.