Imprimer

Nemi

TITRES :

1- Italie : Présentation générale des événements de la province;

2- Lyon : Nouvelles de la part du Provincial;

3- Zambie : Présentation des projets agricole et d’élevage.

 

  

Italie

 

Rév. P. Dario DOZO – Co-Responsable de Communication_ Italie:

Une nouvelle année pastorale sous le signe de la mission pour la province SMA d’Italie, qui a vu plusieurs confrères partir pour l’Afrique.

Rév. P. Ceferino CAINELLI :

-          le P. Giovanni BENETTI, après 5 ans à la paroisse de “Santa Maria di Castello” est présentement au Kenya où il se prépare à rejoindre l’équipe de formation à Calavi ;

-          le P. Luigino FRATTIN, ancien supérieur provincial de l’Italie a rejoint l’Angola après un temps de repos et de préparation pour la mission ;

-          le P. Davide Camorani ordonné dans le mois de juillet de cette année, qui est infirmier de formation a rejoint la Centrafrique où il suit des cours de langue pour aller travailler dans la zone des pygmées ;

-          nous avons aussi la joie d’accueillir un confrère diocésain du diocèse de Savonna. Il est membre associé SMA et il va travailler aussi en Centrafrique ;
et merci à SMA International, qui nous donne la possibilité de partager la vie de notre communauté.

 Rév. P. Dario DOZO– Co-Responsable de Communication_ Italie :

Et d’autres confrères qui ont terminé leur congé ont repris la route pour leur mission en Afrique. Mais ici à Feriole, il y’a aussi des nouveautés :

 Anselmo FABIANO – Séminariste SMA en Théo 3 :

Bonjour, Je m’appelle Anselmo et je viens du diocèse de Cuomo au nord d’Italie où J’ai fréquenté le séminaire et maintenant je commence un cheminement avec la SMA ; et j’ai le désir de donner ma vie pour partager la joie de l’évangile en Afrique.

 

Rév. P. Dario DOZO – Co-Responsable de Communication_ Italie :

Après la longue et douloureuse absence, plus de deux ans, prisonnier au Sahara, le P. Luigi Maccalli libéré l’an dernier nous fait cadeau de son histoire dans un livre qui se lit d’un trait, intitulé « Chaînes de Liberté ».

 

Rév. P. Luigi MACCALLI – Auteur du Livre « Catene di Libertà » :

Je dis mon bonjour et mes salutations aux confrères SMA. Je veux user de cette opportunité pour vous remercier du fond du cœur pour votre accueil et toutes les prières à mon endroit pendant ma captivité ; et cette joie partagée pour ma libération. Il serait long de m’attarder sur cette expérience. Certaines rencontres, certains témoignages ont pu peut-être dire quelque chose de ce que J’ai vécu. Peut-être la meilleure manière, c’est de vous confier de vous inviter à lire ce que J’ai écrit dans ce livre qui vient d’être publié en Italien et qui bientôt sera traduit en français et peut-être dans d’autres langues. Ce sera une manière de partager avec vous le vécu de mon expérience et surtout le voyage intérieur de ses deux années de captivité.
Encore merci de votre soutien, de votre prière.

 

LYON

 

Rév. P. François de PENHOAT – Supérieur Provincial de Lyon :

Dans la province de Lyon jusqu'à présent on n'avait pas vraiment d'engagement pastorale si ce n’est qu’auprès des pauvres ; puisque tous nos engagements consistaient à envoyer des confrères en Afrique. Maintenant, les choses ont changé de sens et on voit le besoin d’une pastorale missionnaire. J’insiste sur le mot missionnaire dans notre province. Depuis quatre ans maintenant nous avons pris en charge deux paroisses à Lyon et à Nantes qui sont là des paroisses de banlieue dans un contexte multiculturel. L’évêque de Nantes nous avait demandé d’avoir une équipe internationale parce que ça reflète la réalité de l'église d’aujourd'hui et on essaie de faire des paroisses missionnaires qui soit proche de l'ensemble de la population, qui essaie de rejoindre ceux qui ne sont pas chrétiens ; et petit à petit nous découvrons qu’il y’a déjà un défi celui de faire l'unité dans les communautés chrétiennes.

On est en projet pour reprendre une paroisse à Castelnaudary, le village du fondateur, la paroisse du fondateur. Ceci c'est plus un engagement vis-à-vis de la SMA internationale pour être présent sur les terres de notre fondateur. C’est aussi un engagement dans une pastorale plus rurales. Lyon et Nantes sont de des grandes villes, contrairement à Castelnaudary et Bram qui font à peu près 80 villages à visiter. On est un peu dans une pastorale de village, de zone déchristianisée ; ce n'est pas la plus déchristianisée de la région mais quand même assez déchristianisée avec un certain nombre de défis : le travail avec les laïcs et cetera.

C’est un engagement dans la pastorale de la province mais ce n’est pas le seul. Nous insistons à garder des engagements auprès des pauvres. On avait deux confrères qui travaillait avec les prostituées surtout d'origine africaine. On va essayer de continuer ce défi là ; aussi nous allons essayer de continuer l'engagement auprès des migrants selon les textes de l'assemblée. Dans chaque maison nous en accueillons et à Chaponost, à côté de Lyon, nous avons organisé des salles spéciales pour l'accueil des jeunes migrants qui passent une nuit ou deux nuits etc. Il y a donc cet aspect des plus pauvres ; il y a aussi de l'animation missionnaire. Autrefois l'animation missionnaire consistait à rechercher des vocations ; aujourd'hui c'est plus apporter quelque chose à notre église de France, le dynamisme des autres églises. Ici, on a tendance à croire que l'église c'est fini, que c'est la mort ; je crois que dire ce dynamisme des autres églises, donner la vie, transmettre la vie qui vient d’autres continents c'est quelque chose d'important ; c'est peut-être le plus gros dans notre animation missionnaire.

Voilà un peu les trois aspects de notre pastorale aujourd'hui dans la province de Lyon.

 

ZAMBIE

 

Rév. P. Ignatius MALWA – Supérieur du District de Zambie :

Je suis Ignatius Malwa, supérieur du district SMa de Zambie. Quand j'ai pris mes fonctions il y a presque un an, j’ai trouvé un terrain acheté par mon prédécesseur, le P. Gustave Chisenga qu’il avait commencé à cultiver. J’ai continué j’ai pris fonction. Nous y avons des poulets, des cochons ; et les engrais que nous recevons de la porcherie, qui soutiennent l'amélioration du sol et des légumes. Dans la maison du district, nous avons des incubateurs pour les œufs qu’on fertilise à la ferme. Nous prenons soin des poussins dans la maison jusqu’à un certain âge et nous les amenons plus tard à la ferme. Avec tout ceci, nous voulons avoir ce que je peux appeler une ferme intégrée où nous pourrions tout autosuffire à la ferme. Ainsi, nous pouvons avoir ce que je peux appeler un fonds rotatif ; C’est-à-dire que les mêmes animaux et légumes peuvent se nourrir les uns les autres. Cette ferme est très spéciale pour nous, car c'est une ferme qui est connectée à notre école communautaire à Chimpulukusu où nous aidons les enfants les plus vulnérables dans l'éducation. Nous faisons ce que nous appelons le programme d'alimentation. Les choses que nous cultivons à la ferme servent comme compléments de nourriture aux enfants de Chipulukusu.

La ferme avait besoin de beaucoup d'eau et nous avons demandé des fonds à la province irlandaise et ils ont donné de l'argent pour le système d'eau. Donc, nous avons des forages et nous avons cinq réservoirs d'eau de 30 000 litres qui nous aident à prendre soin des animaux et des légumes.

Mon prédécesseur, le P. Gustave, quand il a commencé la ferme, il a construit une maison. Nous avons donc une maison dont la construction a également été soutenue par la province irlandaise. Cette maison sert de logement à tous nos ouvriers. Nous avons cinq ouvriers qui travaillent à la ferme en ce moment.

Et nous voulons aussi utiliser la ferme en dehors de notre apostolat à Chipulukusu, pour soutenir nos confrères en mission et soutenir aussi nos séminaristes et leur éducation à Kabwe.

Alors, merci beaucoup à ceux qui soutiennent notre mission et à ceux qui ont soutenu ce projet. C'est avec cela que nous faisons un tel développement. Tout ceci n’est possible que grâce à nos bienfaiteurs.

Nous vous remercions beaucoup et prions que Dieu bénisse votre générosité.
Merci et que Dieu vous bénisse!

 

InformationS GENERALES

 

1- Dans le cadre de la reprise des activités du généralat, le Conseil Général et les Confrères exerçant un service particulier au General ont participé du 16 au 17 Octobre à une session d'échanges et de partage au centre Ad gentes à Nemi en Italie.2- En prélude aux états généraux sur la formation initiale qui auront lieu à Abidjan du 03 au 12 janvier 2022, les acteurs et autres personnes ont reçu un questionnaire. Questionnaire qui a été traité par les formateurs qui se sont réunis en petits groupes par visioconférence pendant le mois d’octobre.

Les différentes réponses obtenues feront partie des documents de travail pendant les états généraux en janvier.
3- Le 27 octobre s'est tenu un webinar organisé par la Commission SMA-NDA pour le dialogue interreligieux, interculturel et œcuménique. le thème était : « Dialogue en temps de violence – ce que l’Eglise nous enseigne. »

Une problématique qui fait partie des expériences quotidiennes de beaucoup de nos missionnaires.

L'invité de cette session de formation, S.E. le card. Michael Louis Fitzgerald M. Afr., figure emblématique du Conseil Pontifical pour le dialogue interreligieux, a donné quelques pistes de réflexions sur ce qu'est le vrai sens du dialogue et qu'elle est sa finalité première.
4- Enlevée le 7 février 2017, la Sœur Gloria Cecilia Narváez, a été libéré le 09 du mois d'Octobre, le même mois dans lequel a été libéré le P. Luigi Maccalli, mois du rosaire et mois missionnaire. Nous rendons grâce au Seigneur pour cela et continuons de prier pour les autres otages en particulier pour le P. Joël Yougbaré.